Agence indépendante,implantée dans votre région depuis 1975
25 fév

Achèterez-vous une maison à Vienne en 2017 ?

L'achat d'une maison

2016 a été une année particulièrement dynamique pour le crédit : immobilier, consommation, rachat de crédits… Les courtiers sont tous concernés par une hausse des demandes de financement, portées par des conditions favorables. Avec des taux qui remontent légèrement peut-on espérer emprunter dans d’aussi bonnes conditions ? À n’en pas douter : oui. Et la preuve, les banques continuent de prêter à tout particulier solvable. Alors, achèterez-vous une maison à Vienne cette année ? Le courtier Empruntis, avec l’aide du CSA, a souhaité faire le point sur les projets des Français en 2017 et leur rapport au crédit.
Selon leur étude sur « les Français et le crédit en 2017 », 91% des sondés ont au moins un projet pour 2017. Pour 77% d’entre eux, il s’agit de projets personnels, de travaux et équipements pour 52%, et de l’achat d’un bien immobilier pour 15%.

Des projets immobiliers pour tous
54% des Français ont un/des projet(s) en lien avec leur habitat, leur « Home Sweet Home », notamment les jeunes (25-34 ans : 70%) :
• Ils ont envie d’acheter leur résidence principale (10%) et/ou d’équiper leur domicile (37%) et/ou de faire des travaux ou de la décoration (34%).
• 35% ayant un projet lié à leur habitat envisagent un crédit pour le réaliser. Alors que les jeunes de 25-34 ans souhaitent avant tout équiper leur domicile (ameublement, électroménager) (24%), les 50-64 ans sont plus enclins aux travaux (41%).
• Le crédit est quasi incontournable pour le financement de la résidence principale (pour 91% des porteurs de projets). Près de la moitié (45%) envisagent d’y avoir recours sans apport.
• L’aide familiale et intergénérationnelle est un levier particulièrement pour les jeunes, qui déclarent à 54% envisager l’appel aux proches pour financer ce projet.

Quel que soit le projet, les Français considèrent le crédit avec sérieux et le perçoivent comme un acte engageant. 78% des interrogés voient le crédit comme une lourde responsabilité, les trois quarts d’entre eux (74%) comme le moyen de financer uniquement un projet conséquent comme l’achat d’un bien immobilier ou d’un véhicule. Pour 72%, c’est même l’ultime solution en cas de difficulté ou d’imprévu financiers.

O.D. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée