Agence indépendante,implantée dans votre région depuis 1975
28 juil

Un bien immobilier à Vienne ne se vend pas sans une estimation !

DURABLE

Pour fixer le prix de leur logement, de nombreux vendeurs se contentent de multiplier la surface de leur logement par les prix moyens du m² dans leur quartier. Ils pensent ainsi faire au mieux et surtout pouvoir se passer des services d’un professionnel de l’immobilier, donc s’épargner des frais d’honoraires ! Est-ce vraiment sérieux ? Vous avez un bien immobilier à vendre à Vienne ? Vous voulez vendre par vos propres moyens ? Pas de problème. Mais pensez-vous réellement qu’estimer le prix de vente d’un logement soit à la portée de tout le monde ? Savez que depuis, quelques semaines, la demande faiblit. D’habitude, au printemps, le marché immobilier repart. Cette année, après des mois d’euphorie, les acheteurs commencent à se raréfier malgré les taux bas, alors ce n’est pas le moment de faire n’importe quoi. Comme vous le savez : avoir le bon prix de vente est primordial pour attirer les acheteurs !
Comment établit-on le prix d’un bien immobilier à Vienne ?

Pour déterminer un prix de vente sérieux, il n’y a pas trente-six méthodes : cela passe par une estimation avec une agence immobilière. Car c’est un travail qui demande de la rigueur et un peu d’intuition ! Il faut compiler, analyser de nombreux critères : l’attrait du quartier, l’étage, la luminosité, le type d’immeuble, les charges, le nombre de chambres… Tous ces éléments impactent plus ou moins le prix de vente d’un bien immobilier à Vienne. Pour autant, il n’est pas question non plus d’ajouter ou de retrancher 1% par-ci, 3% par-là, en fonction des atouts et des désavantages du logement. Une estimation est quand même plus subtile.

Le quartier, critère numéro 1
Si vous avez recours à une agence immobilière, vous comprendrez très vite que l’à peu près n’existe pas dans l’estimation du prix d’un bien. Le quartier est évidemment un critère très important. C’est au prorata, ce qui compte le plus. En tout cas, le point de départ de tout. Vous savez ce qu’on dit ? Il vaut mieux acheter un appartement en mauvais état dans un bon quartier qu’un bel appartement dans un quartier mal fréquenté (au bord d’une ligne de chemin de fer, d’une discothèque, d’une décharge…).

O.D. / Bazikpress © Benjamin LEFEBVRE

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée