Agence indépendante,implantée dans votre région depuis 1975
20 déc

Que doit-on craindre pour l’immobilier à Vienne (38200) en 2019 ?

AdobeStock_225361375

Si vous avez un bien immobilier à vendre à Vienne (38200), le principal risque qui planera sur le marché en 2019 est la baisse évidente du moral des Français. La dernière étude IFOP pour le courtier Cafpi révèle que seuls 30% des Français envisagent de devenir propriétaires de leur résidence principale au cours des 5 prochaines années (contre 34% en mars 2018). Même si 41% estiment avoir les moyens financiers pour le faire, ce peu d’entrain s’explique par leur appréciation  de la politique du gouvernement, qu’ils jugent, pour 74% d’entre eux, défavorable à l’accession à la propriété.

Parmi les principaux freins, on retrouve en premier lieu le prix (pour 56% des sondés), la difficulté à se financer (33%) et le manque de confiance en l’avenir (28%). Pour ce dernier point, comme le note Marc Touai, économiste, Président Fondateur du cabinet ACDEFI (Aux Commandes De l’Economie et de la Finance) et auteur de « Un Monde de Bulle », la croissance mondiale, malgré un sursaut en 2017, est repartie à la baisse : la dette publique française est, de son côté, à son plus haut niveau. Alors que la reprise tant annoncée semble déjà toucher à sa fin, la pression fiscale ne fait qu’augmenter.
« Les Français ressentent ces mouvements, qui les incitent à la prudence, s’inquiète Philippe Taboret. Alors que l’immobilier reste un placement rentable, indispensable pour les primo-accédants, un désengagement est à craindre.»

Qu’adviendra-t-il en 2019 ?
Dans ces conditions, l’année 2019 reste incertaine. Le risque de remontée des taux et la perte de confiance en l’avenir des Français pourraient affecter la clientèle la plus fragile, les primo-accédants. Taboret.  Cependant, rien n’est assuré. L’envie de devenir propriétaire reste très forte et il existe des solutions pour permettre d’accéder à la propriété. Si vous avez un bien immobilier à vendre à Vienne (38200), il apparaît donc nécessaire de réfléchir à votre situation personnelle dans les mois à venir pour profiter de la situation actuelle.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée